Coroico-Coripata

Publié le par Jean Pierre

Salut,


Coroico-Chulumani1Et bien je suis parti de Coroico qu’en début d’après midi, et oui, en plus du carnaval qui régnait dans les rues, j’ai rencontré un français et nous avons passé la matinée à discuter. Cela fait 9 mois qu’il est parti du Mexique et il en est a son 14ème pays. Il a enseigné le français durant 5 ans au Japon et maintenant il tourne jusqu'à épuisement des fonds. Par ailleurs, il a fait son service militaire à Clermont-Ferrand.

 

 

 

 


J’ai la chance, aujourd'hui, de parcourir une route absolument fantastique qui serpente le long des montagnes sur une largeur de 2 à 3m maximum. Des cars l’empruntes à toute vitesse et conduisent au klaxon alors il vaut mieux se ranger vite fait a l’écoute de l’avertisseur ! Nous en voiture on roulerait à 20km/h.


Coroico-Chulumani11Au départ c’est relativement plat puis un col à passer et enfin une longue descente qui traverse Lapata. La route, continue à plonger vers le fond de vallée en serpentant mais, une fois n’est pas coutume, est bien roulante. C’est le moment où je subi ma première crevaison depuis janvier... curieux ! Avec le chargement la réparation est compliquée mais je repars quelques minutes après au pied du dernier col de la journée en direction de Coripata, un petit pueblo perché en haut de la montagne à 50 km d’après les locaux. Moi je n’ai plus de compteur car il n’a pas supporté la pluie de la veille, comme l’appareil photo apparemment.

 

Me voilà dans une residencial ou je suis seul. Après le rituel douche-lavage-ballade je patiente avant le repas. Je bois une petite bière dans un lieu auquel je ne peux donner de nom car il se situe entre un bar, un resto, une « tienda », un marché... Enfin un de ces trucs pas possible mais génial ! Je suis encore une fois le seul étranger et tout le monde autour de moi me questionne, surréaliste !

A toujours sur mon rêve...

Publié dans Bolivie

Commenter cet article

jean-philippe 21/02/2010 15:07


ciao de Douala ou je reviens apres 8 jours de brousse... Continue bien ton voyage... A bientot


eric collas 14/02/2010 17:45


crever avec des schwalbe quasi neufs c'est pas de chance, la piste doit être vraiment pourrie ...

bonne continuation !