Retour à La Paz

Publié le par Jean Pierre

Salut,

 

Me voilà donc de retour depuis vendredi à La Paz. Et oui je dois refaire mon passeport à l’ambassade de France et j’ai du patienter tout le week end. En effet, il me faut l’aval de la préfecture de l’Allier mais à mon arrivée vendredi, après 20h de bus, il était 14h locale donc 19h en France ce qui signifiait que la préfecture était fermée depuis bien longtemps déjà. Le fameux sésame que va me fournir l’ambassade sera valable un an et me permettra donc de finir mon rêve. D’ailleurs, une fois cet épisode terminé et le passage de la frontière argentine en direction de Salta effectué, celui-ci prendra une autre tournure. Le temps jouant en ma faveur je vais m’offrir un crochet supplémentaire en direction du Paraguay, des chutes d’Iguazu, du Brésil et de l’Uruguay d’où je prendrais un bateau afin de revenir vers Buenos Aires.

 

Pour revenir sur l’épisode du vol, sur le coup on a envi de tout plaquer puis très vite on relativise et l’on se dit que ce n’est que de la paperasse. Puis, on repart dans le bon sens en se disant que l’on a de la chance de pouvoir vivre un rêve comme celui-ci et qu’il serait stupide de tout arrêter pour un simple fait de voyage. Il n’y a pas de montagnes que l’on ne surmontent, d’autant plus que je viens d’en passer de belles alors ce n’est pas celle-là qui va m’arrêter.

 

Alors mes pensées sont toujours remplies de rêves tous aussi fous les uns que les autres, comme l’adolescent que je suis resté à presque 52 ans. Je ne suis qu’a la moitié de mon entreprise sud américaine alors, dommage pour certains, mais tant que ma tête est pleine de vie et que mon corps suit, la route sera encore longue. Il paraît qu’il y a de plus en plus de centenaires….

 

Merci a tous pour vos messages remplis d’humanisme et d’amitié qui me redonnent espoir en notre société.

 

Un petit mot pour les enfants de l’école Jules Ferry. Il m’est difficile, ici, de vous contacter comme j’aimerais le faire. Cependant, si vous le désirez, je viendrais vous rendre visite à mon retour car c’est avec un immense plaisir que je partagerais mon expérience avec vous. Nous pourrons alors continuer a rêver ensemble pendant quelques heures.

 

A toujours sur mon rêve et dans mes délires utopiques dont la réalité ne trouve écho que dans les esprits qui ont su garder toute l’insouciance que l’enfance nous offre…

Publié dans Bolivie

Commenter cet article

bonin jeffrey 26/03/2010 17:57


salut jean pierre jespere que tu as bien repris la route depuis les avatars concernant tes papiers tu fais quand mème un voyage extraordinaire les photos sont magnifique tes écrits aussi ca sent le
bouquin. je te souhaite une merveilleuse fin de voyage. a bientot tchao


Fred Pauma 22/03/2010 12:29


Salut Jean-Pierre,

Tu as bien raison d'aller voir les chutes d'Igazu.
C'est un endroit trés fréquenté par les touristes, dont j'ai été.
Du coté Argentin tu pourras suplomber le "Garganto d'el diablo".
par une succession de passerelles pédestres.
Si tu dois choisir je tre conseille d'avantage le coté brésilien.
Là tu pourras voir les chutes de toute leur hauteur. A faire la matin pour profiter de la bonne lumière.
Dans le secteur tu peux aussi voir le barrage d'Itaipu.
La plus grande construction humaine du 20ème siècle.

Tu as encore de quoi faire !

Ici le printemps nous a ammené un peu de soleil.
Il était temps.

A bientôt
Fred


Martine et Christian 21/03/2010 20:24


bonjour le voyageur, on prend de tes nouvelles regulièrement, et nous sommes heureux de voir que tu t enrichis sur le plan humain. sois prudent et rendez vous pour un barbecue à ton retour!


ecole.j ferry 19/03/2010 17:15


nous sommes heureux de savoir que vous recevez nos messages et que vous avez retrouvé le moral suite au vol que vous avez subi.
nous serons ravis de vous accueillir à votre retour pour faire connaissance et partager un moment avec vous.
Amical bonjour de l'école du CM2 de l'école jules ferry.


Robert Guyot 19/03/2010 08:42


Salut J.P suite au vol j'ai toujours penser que tu continurai. C'est un incident qui vient pimenter le voyage, apporter des souvenirs. Continue grace à toi on s'imagine presque capable d'en faire
autant. A plus.
R.G.