Une semaine en enfer

Publié le par Jean Pierre

Salut ,

Palmeira


Et bien après un arrêt forcé à Palmeira à cause de la pluie (ou plutôt du déluge) qui c'est abbatue pendant deux jours de suite sur la ville, j'ai passé mon temps à lire.

Palmeira - Curitiba


Parti sous un ciel très gris, puis sous un petit crachin je garde la tête basse sans envie de regarder sur les côtés. A 20km de Curitiba le déluge s'abat à nouveau. J'entre dans la ville à la recherche d'un coin au sec où dormir. Direction la gare routière et le premier hôtel où je peux rentrer le vélo. Le froid me tient car il ne fait que 15 degrès et l'hôtel (enfin une pension qui est une ancienne prison) est bien sordide. Les sanitaires sont d'ailleurs inutilisables.


Curitiba - Joinville

Je fuis vite cette ville horrible. A 5h30 je suis debout mais il pleut toujours autant. Je prends la direction de la gare et je prends le bus de 6h45 en direction de Joinville (je ne sais si il y a des guinguettes mais il y a de la pluie). Je me retrouve à nouveau dans un hôtel minable car les autres me sont inaccessibles financièrement. La vie est très chère au Brésil. Je passe une deuxième journée à attendre que la pluie s'arrête, cette pluie queje hais, le morale baisse...


Joinville - Itajai

Et rebelotte ! Je me lève et fuis vite vers la gare  pour sauter dans un bus en direction du sud et retrouver le soleil. Arrivé à Itajai, rien n'y fait, elle est toujours là et le moral continu à flèchir. Vers 14h, un brin de soleil, je saute sur le vélo et file pour 25km avant qu'elle ne me rattrape. La haine me prends vis à vis de ce pays et l'envie de rentrer me rattrappe aussi. Attendons demain.


Itajai - Florianopolis

SAM 7402Enfin ! le soleil est de retour. Après un super petit dej, je saute sur le vélo et fonce tout droit sous le soleil jusqu'a Florianopolis, encore une ville énorme. Je m'étais pourtant promis de ne plus m'arrêter dans ses villes. Encore le même cirque impossible afin de trouver un endroit où me loger pas trop chèr. Les campings sont fermés alors je trouve finalement une chambre chez l'habitant pour une bonne nuit.

 

 

 

 

Ballade sur l'île


SAM 7437Parti avec l'âme vagabonde le long des plages de l'océan Atlantique, je profite du soleil qui me regonfle le moral. La ballade est un peu difficile car il y a des bosses incroyables mais le paysage est merveilleux. Je m'arrête manger dans un petit village de pêcheur. En repartant je me fais accoster par un gars qui me propose une chambre. Je le suit et me retrouve à traverser un bras de mer afin d'accéder à chez lui, un site merveilleux. Je vais rester deux jours ici le temps de faire le tour de l'île et aller me baigner, profiter de mon temps quoi !

 

 

 

 

SAM 7447

SAM 7448

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A toujours sur la vie et sur mon rêve...

Publié dans Brésil

Commenter cet article

patrick.parsol 01/05/2010 17:18


salut jean Pierre,
En suivant ton périple on peut s'apercevoir que le beau temps est primordiale pour quelqu'un qui voyage seul. Mauvais moment de passé et à ce que je vois 2 jours supers à passer sur cette île.
A bientôt,
patrick