Un journée à Santiago

Publié le par Jean Pierre

Après un petit déjeuné copieux, je ne peux m’empêcher d’enfourcher mon vélo afin de découvrir la ville de Santiago, mais ça commence par l’achat d’un antivol (et oui je me suis fait piquer le mien !)

 

Donc, direction la station centrale (la gare) ou à lieu une manifestation sympa, en effet, il ne faut pas perdre de vue les réalités ! Puis je remonte l’Alameda (les Champs Elysées Chilien) coupés en deux par un îlot de verdure de près de 30m de large avec une piste cyclable qui me permet de rejoindre, en passant par la place de la Moneida et le palais Présidentiel, le Cerro Santa Lucia, ce magnifique piton rocheux verdoyant et fleuri ou les multiples sentiers permettent de très belles ballades. Après ce Cerro, une petite cantine (afin de me restaurer) puis Plaza del Armas avec un monde fou et tous ces prêcheurs qui forment des attroupements incroyables. Ensuite, je file au Cerro San Cristobal, celui qui domine la ville. Je monte par le funiculaire et arrive là haut pour déguster un délicieux « Monte con Husellios » après que deux jeunes vététistes m’aient fait goûter. Le ventre bien tendu j’effectue une belle ballade sur la colline avant de redescendre par l’impressionnant funiculaire qui doit glisser, retenu par un câble que j’espère résistant, sur une pente de près de 45 degrés. La suite de l’après midi me permet d’effectuer une visite sympathique dans le quartier Bellavista et passer par la maison, remplie d’histoire, du célèbre et fameux Pablo Neruda. Je continu par un tour au marché central avec une vie furieusement grouillante, des senteurs, des couleurs... génial !

 

Enfin, retour à l’auberge pour les habitudes du soir et me voilà près à repartir demain pour Valparaiso (140km) avec peut être une halte à Casablaca dans un couvent Français vivement recommandé par Julio mon ami Argentin.

 

A toujours sur mon rêve...

Publié dans Chili

Commenter cet article

djemah jean claude 17/01/2010 15:17


merci de nous faire partager cette belle aventure


AL-Avermes-TNQ 16/01/2010 23:05


Les voleurs ont un grand sens de l'humour ! C'est la grande classe que de voler un antivol !