Deux jours de repos à Sucre

Publié le par Jean Pierre

Salut,


Sucre3voilà deux jours et demi que j’erre dans les rues, parcs, places et marché. Ce dernier est mon point stratégique, où je prends tous mes repas. Le café du matin en haut, au fond à gauche. Le repas du midi en plein centre à surplomber les étales et le repas du soir à l’entrée sur la droite, en haut de l’escalier. Je pense d’ailleurs que la moitié de la ville vient s’y restaurer le soir, en tout cas un très grand nombre ! Pour moi, la forme est revenue car j’ai profité de cette coupure pour faire de bonnes siestes et pour passer une bonne soirée avec les résidents de l’ « alojamiento » dans lequel je loge. En effet, hier soir j’ai eu la chance de boire un verre avec une chilienne, une israélienne, un autrichien, un anglais, deux suisses allemands et moi au milieu de tout cela qui ne parle que quelques bribes d’espagnol alors qu’aucun d’entre eux ne parlaient le français ! Enfin, au Sucre14bout de trois verre d’un mélange soit disant Cubain (rhum, sucre, menthe, citron vert, sprite et un autre alcool) et quelques cigarettes améliorés on se comprenait tous beaucoup mieux ! Pour ma part, j’ai été raisonnable car je venais juste de ma remettre de mon petit pépin physique mais mes acolytes ne sont pas fait prier pour prendre ma part ce qui fait qu’il ne restait plus grand-chose lorsque je me suis éclipser à 1h du matin. D’ailleurs mes amigos autrichiens et l’israélienne étaient déjà couchés car ils avaient assurés une consommation plutôt impressionnante par sa quantité et sa rapidité !


Après deux jours de pluie le soleil est enfin revenu mais je pense, vu la chaleur, que cela laisse présager de nouveaux orages. Pour l’instant je profite, je vagabonde, poussé par le plaisir de flâner sans but, au hasard de mes envies. De petites poses parsèmes mon parcours, je me laisse aller, suivant où le vent me pousse.


Sucre8


Me voilà près à repartir pour Potosi, demain matin, pour trois jours de route. J’espère que l’astre divin sera avec moi car je dois monter jusqu'à 4100m et il risque de faire bien frais là haut. Je resterais certainement deux jours à Potosi afin de descendre au fond de la célèbre mine d’argent.


La forme est à nouveau là et le moral est au beau fixe alors encore et encore, je suis sur la route, la tête dans les étoiles mais les pieds sur terre.

A toujours sur mon rêve...

Publié dans Bolivie

Commenter cet article

jan clode 11/03/2010 10:11


bonne chanse


cassandra et laura 11/03/2010 10:08


salut

avez - vous de la neige???????nous a yzeure on a de la neige
on vous souhaite de bien continuer ..... on espère que tout se passe bien...

a bintôt sur vos rêve...
cassandra et laura de l'ecole jules ferry