Aiquile-Zurima

Publié le par Jean Pierre

Salut,

 

Aquile-Zurima1Je viens de passer une journée particulière. En effet, après une mauvaise nuit et quelques problèmes gastriques le réveil est difficile mais je décide de prendre la route tout de même. Un grand soleil baigne le petit matin et avant de mettre les voiles je discute longuement avec mon logeur et un argentin de passage qui m’invite alors à me rendre chez lui, à Cordoba, dans quelques semaines.


Ensuite, c’est un départ habituel, en montée (9km), puis une très longue descente dans une vallée qui aurait put être très jolie mais qui est pour le moment de lieu de vastes travaux routiers. Ils élargissent la piste afin de la bitumer alors bulldozers et camions circulent soulevant un nuage de poussière incroyable qui me voile la visibilité. A Puenta Arces, fin de la piste, j’en profite pour avaler un repas léger, je n’ai pas faim, la nuit a laissé des traces..


Aquile-Zurima7Je repars le long d’un fleuve avec quelques bien raides passages sur les hauteurs. Malheureusement arrive une violente panne de jambes, je n’avance plus, alors au premier « pueblo » je stop les frais. Ma journée s’arrête à Zurima, au kilomètre 90. Il y a ici deux petits locaux pour se restaurer mais pas de quoi loger. Alors, après 1l de coca je décide de descendre à la rivière pour un grand nettoyage. Vélo, sacoches, vêtements et par la même occasion je prends un bain. Ensuite, je rentre au village mais l’orage gronde alors je cherche un abri en passant par l’école. Là, surprise, le directeur veut bien m’ouvrir une salle de classe et me l’offre pour la nuit à condition que je la libère pour 8H demain matin. A ce moment là arrive trois enfants qui m’assaillent de questions alors que je monte la moustiquaire de la tente. Ils m’accompagnent ainsi dans le village afin d’y chercher de l’eau, je leurs offre un paquet de gâteau chacun. A mon retour ce sont des ados qui viennent s’intéresser a ma présence ici, un chouette moment !

 

Aquile-Zurima4

 

Aquile-Zurima5


Enfin, je passe la nuit au sec alors que dehors s’abat un véritable déluge et cela continu ce matin…

 

A toujours sur mon rêve…

Publié dans Bolivie

Commenter cet article

gaby bazoge(Ecole Jules Ferry) 11/03/2010 10:15


bonjour jean pierre duracka !
nous sommes très content de vous revoir!vous etes trés courageux de faire le tour de certains pays d'amérique du sud!

loic et erwan de jules ferry


françoise et dominique 11/03/2010 10:08


Bonjour, je travaille à l'école Jules Ferry, et je vois que vous avez eu un bon réveil avec de gentils écoliers chiliens, j'espère que votre rêve continue dans de bonnes conditions. Bisous de 2
admiratrices.


Emma et Clothilde 11/03/2010 10:05


Ecole Jules Ferry:
Tu as du courage on t'admire vraiment beaucoup.
Nous te souhaitons de réalisé ton rêve et de bien t'amuser!!!!!!!!!!!!!!
On te rejoin bientôt sur ton rêve!!!!

MILLE BISOUS
Clothilde et Emma!


Alice et Camille de l'école Jules Ferry 11/03/2010 10:05


Coucou j'espère que tu as passé un bon moment avec les enfants de cette école,court bien fait attention à toi et encore BONNE CHANCE!!!!C'est la fille à Seb et une copine.
PS:Il est bien rentré du Cameroun!!!!Bisous


gaetan et leo 11/03/2010 10:04


bonjour nous avons lu votre article quand vous avez logé a l'ecole nous nous sentons conserné et sa nous a beaucoup touché et nous vous souhaitons de reussir votre reve et nous vous souhaitons
bonne chance
a bientot dans vos reve
ecole JULES FERRY